Accueil > Communiqués de presse > Etude C10/IRI sur la consommation de vin en CHR

Etude C10/IRI sur la consommation de vin en CHR

mardi 19 septembre 2017, par TR

C10, leader de la distribution de boissons en France, dévoile les résultats d’une étude menée en partenariat avec le paneliste IRI, sur la consommation de vin en CHR. Cibles, offre, service, C10 analyse les tendances et l’importance du vin dans l’expérience en hors domicile.

Les consommateurs de vins en CHR estiment que leur consommation est plutôt stable depuis 3 ans. 1/4 d’entre eux déclarent même l’avoir augmentée. Une tendance qui se retrouve surtout chez les femmes (27%) qui aiment notamment découvrir de nouveaux vins.

QUAND ET COMMENT CONSOMME-T-ON DU VIN AU RESTAURANT ?
Le vin est une boisson appréciée sans occasion particulière (34% des instants de consommation). Le déjeuner ou diner au restaurant reste un moment de consommation privilégié et représente 43% des instants de consommation.
Le format bouteille est le plus plébiscité en restaurant (65% des consommateurs vs 52% pour le verre), alors qu’au global de la consommation hors domicile, le vin au verre est commandé à 68%, ex aequo avec le format bouteille, suivi à 47% par le pichet.

LE VIN, UN PARAMÈTRE QUI COMPTE DANS LA SATISFACTION DES CLIENTS
Le vin dans son ensemble en CHR obtient une note de satisfaction de 7,8/10, vs 7,7/10 pour l’offre en GMS quant à elle poussée par un merchandising éducatif et attractif.

Aujourd’hui les patrons d’établissements doivent intégrer pleinement le vin au sein de leur offre globale ; celui-ci représente, en effet, pour 2/3 des interrogés, un point essentiel de la satisfaction globale d’un établissement. Les clients sont désormais attentifs à l’offre proposée en vins, mais aussi à sa mise en avant et aux conseils prodigués par l’établissement. Ce sont des critères déterminants lors du choix du restaurant pour 45% des interrogés. A noter que les éléments pris en compte par le client ne tournent pas uniquement autour de la sélection de vins proposée ; le conseil, la mise en valeur sur la carte sont également des éléments décisifs pour le client.

Les consommateurs sont une écrasante majorité – 80% - à avoir l’impression que le marché a évolué ces dernières années, principalement via une offre de vins plus qualitatifs ou peu connus.

UN SERVICE QUI DOIT ÊTRE À LA HAUTEUR
En complément d’une offre qui se doit d’être qualitative, le service en CHR se révèle également indispensable.
La carte est un support très peu utilisé pour choisir le vin ; 30% des clients n’y lisent aucune information avant de passer commande.
Même si les consommateurs évoquent des pistes pour l’optimiser - via des indications d’accords mets/vins notamment - le conseil du serveur reste indispensable pour guider le client qui cherche peu à explorer par lui-même. En effet, pour 3/4 d’entre eux, la couleur est déjà décidée avant de choisir leur vin, et pour 2/3, le choix final se fera en moins d’une minute.
Or, le serveur n’intervient spontanément que dans 1/4 des cas. Son action est pourtant bénéfique, dans un premier temps pour booster la catégorie (via des commandes plus valorisée) mais aussi pour l’établissement (avec une note de satisfaction qui grimpe à 8.4/10 !).

UN MARCHÉ EN MUTATION
Le marché du vin en CHR a effectivement muté ces dernières années : parmi les grandes tendances identifiées via cette étude, les vins bios ressortent particulièrement. 80 % des consommateurs qui ont déjà goûté un vin bio sont convaincus par l’offre.

Les vins de producteurs, quant à eux, présentent un réel potentiel et un rapport qualité-prix très intéressant.
Le consommateur voit dans cette offre une assurance de qualité, un meilleur rapport qualité-prix, un potentiel de découverte et une consommation solidaire.

Le vin est une boisson bien installée sur le repas, mais qui montre du potentiel sur l’apéritif (17% des moments de consommation) et la fête (5%). En effet, une nouvelle clientèle plus jeune et plus féminine arrive, attirée par la diversification de l’offre, et amène avec elle de nouvelles occasions de consommation. Une cible qui privilégie les vins plus fruités, mais aussi les vins au verre, format mieux adapté à la consommation actuelle.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.