Accueil > Communiqués de presse > Demander l’addition au restaurant : bientôt révolu ?

Demander l’addition au restaurant : bientôt révolu ?

lundi 5 juin 2017, par TR

Une start-up entend bien mettre fin à cette tradition ancestrale qui marque la fin des festivités après un repas convivial. Le moment fatidique de l’addition, ou plutôt l’équation complexe pour concilier avec justice les abstinents au régime, les flambeurs gourmands et les fauchés... est sur le point d’être aboli.
Comptant parmi ses utilisateurs la Tour d’Argent, Paul Bocuse, Sébastien Bras...la révolution proposée par cette jeune pousse est déjà plébiscitée dans les pays anglo-saxons. Garçon, s’il vous plait ? Des explications !

Réserver une place au restaurant comme une place de théâtre
« Dans un futur proche, nous réserverons une place au restaurant comme nous réservons aujourd’hui une place de théâtre. Et plus invraisemblable encore, vous paierez un prix différent de votre voisin pour le même menu ...selon que vous ayez réservé à la dernière minute ou à l’avance ! » affirme Antoine Girard, le fondateur de www.Guestonline.io

Les mœurs évoluent progressivement mais implacablement dans cette direction. Dans les restaurants luxueux et étoilés, le paiement d’un acompte lors de la réservation est déjà bien accepté par la clientèle.
Cette nouvelle pratique se diffuse désormais dans la restauration milieu de gamme, et s’apprête dans un avenir proche à couvrir automatiquement l’ensemble de l’addition par enregistrement sécurisé des données de paiement à l’avance.

Les « lapins » (no-shows) : véritable hantise des restaurateurs
Derrière ce changement, se cache aussi la volonté des restaurateurs d’en finir avec la recrudescence des « no-shows » : ces clients qui réservent mais ne se présentent pas au restaurant, sans avoir eu la délicatesse de prévenir. Les "no-shows" seraient en hausse de 50% ces dernières années selon les restaurateurs.

« C’est une grosse perte en chiffres d’affaires, sans compter les produits frais parfois gaspillés pour rien. Ce type d’impolitesse ou plutôt d’incivilité n’a rien d’anecdotique, au contraire ! Si on pouvait supprimer les ’no-shows’, on économiserait presque autant qu’avec la baisse de TVA qui a fait tant parler... » commente ce restaurateur d’une brasserie en région parisienne.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.